Le nouveau protocole sanitaire encourage les entreprises à opter pour 2 jours par semaine. Dès ce 1er juillet, les salariés pourront retrouver les jauges normales dans les cantines et retirer leurs masques sous certaines conditions.

Le temps du télétravail «à 100%» est bel et bien révolu. Un nouveau protocole sanitaire en entreprise entre en vigueur ce 1er juillet. Si depuis le 9 juin, les sociétés ont repris la main sur le choix de leur rythme de télétravail dans le cadre du dialogue social, de nouvelles recommandations ont été édictées ce mardi par le ministère du Travail.

Le nouveau protocole sanitaire n’imposera donc pas de nombre de jours minimum à effectuer en télétravail, mais à titre indicatif il recommande le rythme de deux jours de télétravail et trois jours au bureau par semaine, à partir du 1er juillet. «Nous donnons cette recommandation, nous incitons le secteur privé à la suivre», indique le ministère du Travail au Figaro. «Au vu du contexte sanitaire, nous demandons de maintenir un peu le télétravail pour éviter la propagation du virus», poursuit-on.

Les agents publics étaient passés à deux jours sur site par semaine depuis le 9 juin. À compter du 1er septembre, « si la situation sanitaire le permet », le ministère prévoit un « retour au régime de droit commun » avec l’application d’un nouvel accord-cadre relatif au télétravail qui n’a pas encore été signé avec les organisations syndicales.

Plus de jauge dans les cantines d’entreprise

Le retour au bureau s’accompagne également de l’évolution des règles sanitaires dans les cantines d’entreprise. À l’instar des bars et des restaurants, la jauge de 50% de capacité d’accueil est intégralement levée. Les horaires de déjeuners doivent cependant être adaptés : «avec des horaires décalés pour réduire le nombre de convives présents simultanément », met en avant le protocole.

Comme pour les restaurants, la limite de six convives par table touche à sa fin. De grandes tablées entre collègues pourront à nouveau avoir lieu. Mais le protocole sanitaire précise tout de même que « la mise en place, dans la mesure du possible, de paniers à emporter et à consommer sur le poste de travail doit être privilégiée ». Pour les pots, le protocole actualisé ne préconise plus qu’ils ne réunissent pas plus de 25 personnes, mais recommande toujours qu’ils se tiennent dans des espaces extérieurs.

Source : Le Figaro

 

Articles similaires

Contact

  • contact@visiolib.fr
  • 05 53 66 30 30

© 2020 • Visiolib.fr